Le moteur qui fait vroum vroum

Quand il ne tourne pas, c’est 700kg de poids mort qui alourdi le bateau et réduit donc ses performances sous voiles (sans compter les 1200L de diesel). Mais pourquoi diable a-t-on besoin d’un truc lourd, qui pollue, qui nécessite un entretien régulier alors que l’on a un voilier qui avance à la seule discrétion du vent; sans bruits et emprunt d’une certaine légèreté ? Pourquoi ne pas utiliser un m...

Mais nous avons bien de la chance

Cet hiver, en janvier, alors que nous étions arrivés au Crouesty et avant de revenir une semaine au pays, nous étions à la recherche d’un logement pour nous accueillir temporairement. En effet, avec tous les travaux prévus à l’intérieur du bateau, il aurait été difficile pour nous de rester vivre à bord.Nous nous sommes donc mis à la recherche d’un appartement à louer pour plusieurs mois. Cela dit...

Un peu d'action aujourd'hui

On l'attendait depuis quelques semaines et malgré la cohue sur la grue suite au reprises des activités nautiques prochaines, nous avons pu procéder au démâtage. Enfin disons que l'on a surtout regardé faire les pros qui savent très bien faire cela.Le mât d’artimon700kg à soulever pour le grand mât Il fallut déposer les bômes, démonter tout le câblage électrique en amont.Atterrissage à la poup...

Plus de deux mois sans nouvelles

Okay, bien. L’on va faire en sorte que le titre du prochain article ne soit pas “Plus de deux ans sans nouvelles”.Beaucoup de choses se sont passées depuis la mise en chantier du bateau. Nous avons immanquablement  subi un certains stress. Entre planification, réalisation, logistique, booker les artisans et le confinement, ce chantier nous à mis à rude épreuve. Nous avons aussi été contrait d...

Plus de deux semaines sans nouvelles

Aie Aie Aie. On vous avait promis des mises à jours régulières; maintenant il faut que l’on se rattrape. Depuis que nous avons lancé les travaux sur le bateau, nos journées furent bien remplies. Même le court séjour d’une semaine au pays ne fut pas de tout repos. Mais depuis notre arrivée au port du Crouesty (Arzon) aux portes du golfe du Morbihan, nous avons fait sortir le bateau. (Quelle idée ...

A propos du climat Breton

On dit que la Bretagne en hiver, c’est pluvieux, c’est froid, humide, mouillé. Et bien c’est VRAI. Mais c’est ce qui fait tout son charme. Encore que l’on me disait, derrière un comptoir, que l’on préférait la Bretagne ainsi: Venteuse et bruineuse.  Au début on joue à cache-cache avec les nuages. On apprend que les ondées sont brèves mais régulières. Dès qu’une est passée, l’on dispose de ...

Camaret-sur-Mer

Le vent souffle, souffle, souffle encore. Du coup, nous restons encore quelques jours à Camaret. L'occasion de visiter le coin et de faire un peu de pêche : ...

Premiers crabes

Alors une fois n’est pas coutume, je vais commencer par la conclusion : Pêcher le crabe dans un port n’est pas une bonne idée. Ça peut sembler une évidence pour certains, mais votre serviteur a quelquefois le besoin de les éprouver, un peu comme un gamin qui se convainc de toucher une flamme pour savoir que se brûler peut faire mal. Je me suis acheté un beau casier à crustacé au Comptoir de la M...

Cloués au port

Après notre navigation de trois jours (beaux et ensoleillés) depuis Saint-Quay-Portrieux, le climat de l'Atlantique nord semble vouloir nous rappeler à la raison saison. Nous savions que du mauvais temps se préparait et que nous ne pourrions pas rejoindre le Morbihan en une seule fois.L'Atlantique nord nous envoie en ce moment des pulsations de perturbations qui s'enchaînent presque toutes les 24h...

SQPX >> Camaret

Comme disait Renaud, nous sommes partis un mardi. Nous avons profité d'une fenêtre météo avec trois jours de beau pour partir de Saint-Quay-Portrieux, où nous avions pris possession du bateau, pour descendre le plus loin en Bretagne sud.Premier jour 65 miles jusqu'à Roscoff. Avec une moyenne de 7 nœuds, nous sommes quand même partis à l'aube et arrivés au crépuscule. Mer peu agitée, soleil et vent...