Powered by SeaBlog


Épisode 3: Un début dans la flibuste

Pris par le temps pourri de la Galice, je l’ai un peu délaissé, ce pauvre Raveneau.Passant de Charybde en Scylla, je l’ai laissé sous la responsabilité du gouverneur en cette fin de XVIIe siècle, dans les chaleurs des Grandes Antilles.Mais que peut devenir un jeune parisien aux Indes, désormais seul, sans attache, vivant sur les deniers du gouverneur?J’imagine que la fréquentation de quelque tripo...

Bob nous a lâchés

Surprenante Galice!Tu ne croyais pas si bien dire. Que dire de cette région dont on nous a vanté tant de douceur et de beauté. Pauline et Kevin, le couple d’amis qui nous a devancés de deux mois sur cette route vers le sud, ont dressé un portrait des plus délicieux de cette région d’Espagne; avec des descriptions et des illustrations dignes d’un guide touristique. Nul doute que notre empressement ...

Les manigances du docteur Tytler

Méfiez-vous de l’eau qui dort.Quand on est sur un bateau en navigation ou même au port, l’espace est clos. A la charge des tauliers du bord de connaitre ceux qu’ils embarquent, et de rester sûr d’eux pendant le trajet.Une bien sombre histoire a manqué d’arriver au capitaine Peter Dillon, marin britannique du XIXe siècle, lorsqu’il partit à bord du Research pour retrouver les traces de l’expédition...

Le protecteur des Indiens

En y réfléchissant bien, notre objectif est et reste, pour l’instant, le même que celui de Christophe Colomb: traverser l’océan pour les Indes, et voir comment les choses s’y passent. Juste de la curiosité en somme. Et c’est en repensant à l’ « Almirante », notre illustre prédécesseur sur ces eaux, que je me suis demandé si, en creusant dans la carrière des archives humaines, il n’y aura...

Le frein pandémique

La pandémie qui a changé le monde…dans cinq ans on en rira peut-être, se félicitant ou non de nos réactions respectives face à un virus aussi insaisissable que le sucre dans le lait chaud.Ce qui nous interroge ne sera pas tant la légitimité de nos appréhensions face à ce qui s’apparente de plus en plus à un dogme civique, mais plutôt en quoi, nous, vagabonds, circulant de port en port, sommes atte...

Episode 2 : Bienvenue à Saint-Domingue

Raveneau se tait sur les détails de son débarquement.Où  débarqua-t-il exactement? Dans quelles conditions  ? Que fit-il juste sur le moment, seul avec son petit baluchon  ? On n’en sait pas beaucoup plus que ce qu’il a bien voulu en dire et seul un petit paragraphe de son Journal, pudique et douloureux, résume ses trois premières années de service dans les Grandes Antilles.Pour se ...

Les leçons d'une traversée

Quand nous nous sommes retrouvés en haute mer, au milieu du Golfe de Gascogne, ballotés par les hautes vagues d’une houle latérale qui ne nous permettaient plus de voir l’horizon, à 150 milles des côtes les plus proches, par un temps maussade et un vent de face…on s’est sentis débutants. Et pour être honnête, je crois qu’on s’est fait un peu peur.À peine dépassé Groix, deux d’entre nous ont été sa...

Épisode 1  : Raveneau, mon ami…

Quoi de mieux pour aborder les raisons du départ  que de s’appuyer sur le récit d’un prédécesseur et tracer un parallèle. Un inconnu de surcroit. Il va mettre un peu de lumière sur notre propre initiative en même temps que je vais en profiter pour le dépoussiérer un peu.Nous sommes sur un XVIIe siècle finissant, Louis XIV règne depuis 40 ans et les histoires palpitantes de la flibus...

(ERRATUM) La route vers le sud

Nous étions quasiment prêts à partir, nous n'attendions plus qu'une fenêtre météo favorable pour quitter les côtes française. Nous attendions que le temps se calme et que la houle au large puisse retomber. Mais nous n'avons pas vu venir une autre vague. Celle du reconfinement …Je vous passe les détails, d'autant que vous devez être plus informés que nous, mais nous nous sommes retrouvés coincés en...

La route vers le sud

Nous sommes le 21 octobre. Et nous n’avons pas vu passer l’été. Ni l’automne d’ailleurs. Certes les températures restent douces, comparées à la Suisse dont l’isotherme du 0°C vient titiller le sommet de la tête, mais les jours raccourcissant le “spleen” hivernal s’installe et les dépressions aussi.Il faut se rendre compte que d’un point de vue helvétique, les dépressions se développant dans l’atla...